Accueil > Artistes > KIENTEGA PINGDEWINDE GERARD dit KPG (Contes adultes & enfants)

KIENTEGA PINGDEWINDE GERARD dit KPG (Contes adultes & enfants)

facebooktwittergoogle_plus

« Paroles de forgeron » (conte pour adulte) : samedi 27 juin à 14h et Dimanche 28 juin à 18h, Auditorium de la Cité des Arts

« Le monstre du village » (conte jeune public) : samedi 27 juin à 17h, espace BZZZ

12

KPG est un vrai tourbillon… ce n’est pas pour rien qu’il ouvre ses spectacles avec: « Kato… Vouououoummmm! »

Il s’intéresse à tout, mais en profondeur. Il court toujours, mais prend le temps de s’arrêter auprès de chacun d’entre nous. Il voyage, écoute, apprend sans cesse, ce qui lui donne une vision du monde originale par son humanité, par son évidence et son universalité même. Il ne s’embarrasse pas de vernis, de ronds de jambes, de mots polis… mais il respecte l’autre, parle franc et est généreux. Il vit sa culture, ne se contente pas de l’observer. Ce qui ne l’empêche pas d’être résolument contemporain, de rire des dérappages de la société et d’apporter sa pierre à la recherche d’un monde meilleur.

Il est exigeant, professionnel en tout, et d’une grande générosité: c’est ce qui le fait respecter par tous.

Ses contes, il les vit, les sent, s’amuse avec. C’est pourquoi il peut les partager avec des danseurs de hip hop, des musiciens de jazz, des groupes de musique traditionnelle, des danseurs contemporains, des graffeurs,  … Il aime les rencontres et s’enrichit des différences. Il est à l’aise partout.

KPG conte, slame, chante, joue de la musique … Il écrit ses textes, entre poésie et conte. Toujours profond, jamais superficiel. Il manie l’humour et sait surprendre. Il n’est pas avare de son rire, franc, éclatant, communicatif.

Quand KPG conte, on entre très vite dans son univers, car on se sent d’emblée respecté. Ses paroles ne sont jamais inutiles, il sait passer les messages, surprendre, amuser… on sort toujours plus riche de ses spectacles. Jamais il ne s’installe dans un quelconque confort: il ne fait qu’avancer…. « Kato… Vouououoummmm! »

En savoir plus : CLIQUEZ ICI